• Anti 4x4 : les flagadas préparent activement une Grande Nuit de la Dégonfle Généralisée

    Notre mouvement de libération nationale de l'air comprimé vient de passer à une nouvelle étape de sa jeune existence.

    Dans la nuit du 23 au 24 octobre, deux équipes de Flagadas ont, pendant deux heures, à Uccle et Watermael-Boistfort, dégonflé les pneus et maculé de boue 34 SUV et autres monstrueux 4x4.

    Après notre opération-test de la semaine dernière (12 véhicules touchés) et quelques actions individuelles, nous passons à l'échauffement avant d'aborder prochainement une Grande Nuit de la Dégonfle Généralisée où nous espérons dépasser le record de 118 4x4 dégonflés en une nuit détenus par nos cousins parisiens « Les Dégonflés » et ainsi leur arracher le Trophée Christophe Pinoncely.

    Par ailleurs, nous annonçons également une sympathique campagne d'affichage et d'autocollants. Pour faire connaissance avec nos buts et méthodes : http://flagadas.blogg.org

    Annick Tamère
    Pour les Flagadas

    Sergent Flagada
    Pour avoir fait ça
    A reçu de ses gars
    Une médaille en chocolat.

    33 commentaires




  • SUV Drivers Beware: Paris Can Be A Deflating Experience

    Not wanted by some.
    Paris (AFP)
    Drivers of SUVs in Paris are being targeted by a group of activists letting down their tyres because of anger at the disproportionate amount of pollution the big four-wheel drive vehicles produce, the French newspaper Liberation reported Friday.

    "We don't puncture them, we just let the air out, because that way, legally, we're not risking a lot," it quoted one of the unidentified activists as saying.

    He said the group, which calls itself the Deflators, decided on its nighttime valve raids because "four-wheel-drive owners know they're polluting twice as much as other vehicles but they don't care, and city authorities are powerless to fight them because of the strength of the automobile lobby."

    The action came after Paris City Hall, dominated by pro-environment Socialist and Green councillors, did a U-turn on an idea to ban SUVs from the capital's streets after fierce opposition from driving associations, which called it discriminatory.

    "Our attitude will probably spark hateful reactions. But what we're looking for is a citizen's debate, a dialogue, to remind people that four-wheel-drives in the city are harmful to the environment," the unnamed activist said.

    The group has promised to make a video of its tyre strikes available on the Internet within the next month with the aim of inspiring the same action in other French cities.

    All rights reserved. © 2005 Agence France-Presse. Sections of the information displayed on this page (dispatches, photographs, logos) are protected by intellectual property rights owned by Agence France-Presse. As a consequence, you may not copy, reproduce, modify, transmit, publish, display or in any way commercially exploit any of the content of this section without the prior written consent of Agence France-Presse.

    votre commentaire



  • 4x4 en ville : Une mode qui fait pschitt...


    Alors qu'un mystérieux groupe se faisant appeler « les dégonflés » réclame l'interdiction de la vente de 4x4 en recourant à des actions radicales, Agir pour l'Environnement et le Réseau Action Climat France invitent une nouvelle fois le Gouvernement à agir fiscalement et réglementairement afin de mettre un terme à l'accroissement constant des ventes de 4x4 dont l'usage est confiné aux aires urbaines, zones manifestement inadaptées à leur évolution tant par l'espace occupé au sol que par la pollution engendrée.

    Au lieu de multiplier les effets d'annonce sans lendemain, le Gouvernement se doit désormais d'adopter une législation ayant un réel impact sur les ventes de 4x4. L'annonce récente d'un malus affecté sur la carte grise en fonction des émissions de CO2 ne créera pas les effets escomptés. D'une part, le seuil retenu, à savoir plus de 200 g de CO2 par kilomètre, ne concernera que 8 % des véhicules neufs achetés. D'autre part, le montant de la taxe ne sera absolument pas dissuasif. A titre d'exemple, le propriétaire d'un 4*4 Cayenne coûtant en moyenne 80 000 euros, devra acquitter un malus d'à peine 380 euros, soit une surtaxe inférieure à 0.48% du prix d'achat.

    Entre atermoiements, renoncements et politique timorée, le Gouvernement ne prend toujours pas la mesure de l'enjeu climatique. Cette longue série d'inactions gouvernementales accroît légitimement l'exaspération des citoyens, conscients des bouleversements en cours, malades du tout automobile et victimes de la pollution atmosphérique tout comme de l'insécurité routière.

    A quelques jours de la semaine de la mobilité, des mesures ambitieuses de l'Etat visant à réduire significativement la place accordée aux voitures en général, et aux 4x4 en ville en particulier seraient les bienvenues. Nous ne cesserons de le répéter : il devient de plus en plus urgent de favoriser les transports collectifs (train, bus, tramway, métro) et les modes de déplacement doux (marche, vélo, rollers).



    votre commentaire



  • votre commentaire