• http://degonflees.blogspot.com/ pour debattre sans spams

    Le 4x4 vert n'existe pas !

    Tentant de sauver ce qui peut encore l'être, certains défenseurs des 4x4 considèrent que les critiques portées à l'encontre de ces monstres automobiles est un faux procès. Ainsi, il serait possible de réduire la consommation d'essence et limiter les émissions de CO2 afin de les rendre acceptables.

    Or, les conducteurs de 4x4 ne peuvent prétendre avoir un comportement écologiste en repeignant leur tank d'une couche de peinture verte. Inutile d'attendre avec une impatience juvénile la nouvelle version du tout nouveau 4x4 électrique pour se redonner bonne conscience. Un 4x4 demeurera un véhicule surdimensionnée, inadapté au milieu urbain, dangereux, bruyant et polluant.


    6 commentaires
  • Un paquet de dégonflés dans le 6ème


    votre commentaire

  • BRUXELLES

    Les Flagadas qui dégonflent




    Des véhicules trop polluants, des propriétaires égoïstes et des activistes qui auraient préféré passer la nuit à faire l'amour plutôt qu'à dégonfler des pneus, tel est en substance le message qu'ont trouvé les conducteurs de 4 × 4 sur leur pare-brise, dimanche matin. Mais la mauvaise surprise n'était pas dans le message, elle se trouvait dans leurs pneus... à plat.

    Les « Dégonflés » sévissent en France depuis quelque temps. Les « Flagadas » débarquent à Bruxelles, comme l'ont révélé, hier, nos confrères de « la Dernière Heure ». Ils ont mené leur première action samedi soir, dans le quartier de l'Altitude Cent à Forest. Une douzaine de véhicules ont été touchés, selon les Flagadas. La police de Bruxelles-Midi n'a reçu que deux plaintes.

    Le sergent Flagada, un Yankee, un soldat, les muscles de ses bras, c'est comme du nougat. Chantonnant l'hymne repris au Grand Jojo, les activistes dévissent le capuchon de deux pneus et y glissent un plomb de carabine avant de le revisser. Le pneu est à plat en dix minutes. Impossible d'utiliser la roue de secours. Le propriétaire se voit obligé de regonfler ses pneus manuellement ou d'appeler un dépanneur.

    Nous voulons attirer l'attention sur le caractère très polluant de ces véhicules, mais surtout sur les problèmes de sécurité routière. Plus hauts que les autres voitures, les tout-terrain, s'ils heurtent un piéton ou un vélo, touchent la tête plutôt que le torse, dit SébasTchiendantagueule, un des Flagadas.

    Aujourd'hui, ils sont une quinzaine de dégonfleurs, sans compter les nombreux sympathisants. Nous voulions voir comment on pouvait s'organiser. Ceci n'est qu'un avertissement, Sébas-Tchiendantagueule pense notamment au lancer de boue pour rappeler au propriétaire la première destination de sa voiture. Un site Internet sera bientôt disponible, avec un forum de discussion ouvert à tous, même aux propriétaires de 4 × 4.

    Mise hors d'usage d'un véhicule à moteur à dessein de nuire, dit le code pénal. Si l'on admet qu'ils entrent dans cette législation, les Flagadas risquent une peine de quinze jours à trois ans de prison ou une amende de 275 à 2.750 euros.

    ÉMILIE HAQUIN - mercredi 19.10.2005

    35 commentaires

  • Les pneus des 4X4 dégonflés par une bande d'écologistes
    18-10-2005 13:07
    Une bande, baptisée les "Flagadas", a dégonflé au cours du dernier week-end les pneus d'une quarantaine de véhicules 4X4 en région bruxelloise. L'organisation, composée d'écologistes opposés aux véhicules tout-terrain, a des racines françaises.

    Les 4X4 consomment plus de carburant et ont une réputation de gros pollueurs d'atmosphère, ce qui irrite quelques écologistes en Belgique qui ont décidé de passer à l'action, suivant un exemple venu de France. Une certaine "Annick Tamère" a revendiqué l'action sur internet, menaçant la capitale d'un "dégonflement général".

    Les auteurs ont procédé à l'aide de plombs de chasse pour arriver à leurs fins. Les faits se sont principalement produits dans le haut de la commune de Forest, selon la police de la zone Bruxelles-Midi. Les agents ont refusé d'acter les faits, prétendant que les véhicules n'avaient subi aucun dégât matériel. De plus, il ne s'agit pas d'une infraction. Une information du journal « La Dernière Heure ».


    115 commentaires

  • Le 4x4, symbole de puissance

    Avec 75.000 unités vendues en 2003, le 4x4 est devenu le symbole d'une certaine urbanité. Effet de mode polluant, le 4x4 est le vecteur psychologique d'une certaine forme de puissance machiste.

    Grâce à des campagnes de publicités ciblés, l'objet acheté acquiert un statut social qu'il procure à l'acheteur potentiel. En mélangeant l'être et l'avoir, l'objet inanimé et le consommateur animé, la publicité réussit le tour de force d'aliéner encore un peu plus ce qui faisait notre humanité, notre capacité à réfléchir individuellement.

    Dans une société qui noye l'individu sous un flot continuel d'objets aussi inutiles que polluants, le 4x4 incarne la puissance du male dominant, le rêve des grands espaces américains. L'aspect grégaire de ce type de mode est là pour nous rappeler que ce qui fait la force d'un individu n'est pas ce qu'il achète mais au contraire ce qu'il est capable de ne pas acheter, en résistant à la pression psychologique de publicitaires réifiant nos vies.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique