• Des pneus de 4X4 dégonflés à Bruxelles: l'affaire à l'instruction

    Bron: Belga

    21/10/2005 18:31



    BRUXELLES 21/10 (BELGA) = L'affaire concernant le dégonflement de pneus de véhicules tout-terrain, qui étaient stationnés vendredi vers 01h40 avenue de la Toison d'Or à Ixelles, a été mise à l'instruction, a-t-on appris auprès du parquet de Bruxelles. Six suspects, quatre jeunes hommes et deux jeunes femmes, âgés entre 20 et 27 ans, ont été interpellés par la police de la zone de Bruxelles-Ixelles. Les six jeunes ont été mis à disposition du parquet pour dégradation de véhicules et associations de malfaiteurs. Ils ont été relaxés vendredi après-midi par le juge d'instruction qui les a sérieusement sermonnés. L'enquête se poursuit. La police avait pris l'un d'eux en flagrant occupé à dégonfler un pneu. Celui-ci avait répondu à la police qu'il ne faisait rien de mal, juste dégonfler un pneu. Repéré, le suspect avait rejoint un groupe de cinq autres personnes. Contrôlées par la police, celles-ci ont déclaré "que les 4X4 consomment deux fois plus que les voitures normales, qu'ils nous polluent et nous tuent". Dans les environs immédiats de l'avenue de la Toison d'Or, la police avait constaté que les pneus de 8 autres véhicules étaient plats. (CHN)

    Belga (Belga Feed)



    2 commentaires


  • 23h20 vendredi 21 Octobre 2005 nous sommes toujours sans nouvelle des personnes assignées. mailto:sous-adjudant-marrant@no-log.org . Premettez moi de souligner l'importance d'une défense collective, cela permet de mutualiser des moyens materiels et techniques. Nous, Dégonflés sommes entièrement solidaires de ces personnes. Bruxelles fait des siennes !

    de la force ! prenez vos rêves au serieux !

    Les Dégonflés


    3 commentaires


  • Avec un total de total de 118 4X4 dégonflés en une nuit, Paris détient à nouveau le record de France. L'occasion pour nous de créer le trophée Christophe Pinoncely, qui récompensera les records de dégonflement.


    4 commentaires


  • Vive le 4X4 parisien !

    « Et vive le 4X4 des villes ! » ainsi titrait le 13 octobre le supplément auto du Parisien. Au moment où le prix du pétrole atteint des sommets, où l'on se préoccupe de l'atmosphère polluée des villes et de la sécurité sur les routes, cet engouement a de quoi surprendre.

    Dans sa version américaine, le monstre consomme pas moins de 25 litres au 100 km, développe près de 6 litres de cylindrée et pèse près de trois tonnes ... Son nom : Hummer, géniteur : General Motors.

    On rencontre quelques exemplaires de cette bête au Québec mais là -bas sa présence peut se comprendre dans la mesure où les réseaux routiers secondaires ne sont souvent pas bitumés. Et puis il y a de l'espace dans la Belle province, ce qui n'est pas le cas de notre agglomération parisienne engorgée à souhait. Pis la gazoline est bien moins chère que chez nous !

    On pourrait donc penser trivialement que le 4 X 4 est à coté de la plaque à Paris. Que nenni ! Il est même tout à fait acclimaté et adopté si l'on en juge par son immatriculation parisienne visible sur le cliché en couverture.

    Certes les modèles présentés dans l'article ne sont pas aussi gourmands et, pour reprendre les termes de la rédaction, bien plus « civilisés ». Il n'empêche qu'ils consomment en moyenne près de 9 litres en mode urbain, ce qui n'est pas rien.

    Alors pourquoi cette folie des 4 X 4 (près de 100 000 véhicules vendus en 2004) alors qu'il est constaté que la très grande majorité d'entre eux ne quitte pas le bitume ? Pour pouvoir monter sur les trottoirs et décrocher la place de stationnement inaccessible aux deux roues motrices ?

    Je pencherai plutôt pour l'argument supériorité/sécurité tel qu'il ressort du témoignage d'une utilisatrice : « La position surélevée par rapport aux autres usagers est rassurante. C'est également un plus pour la sécurité car on aborde mieux les problèmes de la circulation. ».

    Si même les femmes en viennent à vanter le côté dominateur, où va-t-on?

    Quant à l'argument sécurité, tout dépend d'où l'on se place : Dans ou sous le 4 X 4. Il est en effet démontré qu'en cas de choc, ils occasionnent de gros dégats collatéraux ...

    En bref, un véhicule hautain et sécuritaire bien dans l'air du temps et manifestant peu de considération pour les autres. Un 4 X 4 des villes qu'on va sûrement voir se pavaner aux Champs ...


    Source: http://www.amusoire.net

    8 commentaires




  • Une climatisation qui fait froid dans le dos...

    Le dérèglement climatique de notre planète est désormais un fait incontestable. Les premiers effets dramatiques s'en font déjà sentir et les responsables politiques doivent maintenant prendre la mesure des actions à entreprendre pour diminuer drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. Le tout-automobile est l'un des principaux responsables de la crise climatique. C'est la raison pour laquelle le Code de l'Environnement, dans son article L.224-1, prescrit " les conditions de limitation de la publicité ou des campagnes d'informations commerciales relatives à l'énergie ou à des biens consommateurs d'énergie lorsqu'elles sont de nature à favoriser la consommation d'énergie ". Or, pour entrer en application, cet article devait être suivi de l'adoption d'un décret... qui depuis 1996 reste à rédiger par les services de l'Etat !

    Cet "oubli" de circonstance est symptomatique de la puissance de l'alliance objective qui lie publicitaires et constructeurs automobiles. Grâce à cette carence, il est encore possible de voir des campagnes promotionnelles pour les climatisations automobiles à 1€ symbolique, des offres promouvant un an d'essence gratuite pour tout achat d'un véhicule neuf, ou encore des publicités pour le transport aérien sur des lignes intérieures à des prix défiant toute concurrence. Depuis peu, les publicitaires, profitant de l'impact d'un été caniculaire, mènent des campagnes nationales pour promouvoir le développement de la climatisation dans le secteur résidentiel. Déjà depuis plusieurs décennies, le secteur tertiaire installé dans les immeubles de verre a banalisé l'usage de la climatisation, alors que le recours à une architecture bioclimatique à haute qualité environnementale aurait pu l'éviter.

    Les épisodes climatiques extrêmes sont notamment le résultat d'un usage irrationnel de l'énergie et de celui de la climatisation. La climatisation, solution de confort en réponse aux périodes de canicules, est caractéristique de cette fuite en avant qui saisit notre société. Alors que trois automobiles sur quatre sont d'ores et déjà dotées de la climatisation, son usage peut entraîner une augmentation de 35% de la consommation de carburant en milieu urbain. Collectivement, elle accroît notre dépendance à l'égard d'une énergie non renouvelable, le pétrole, engendrant tensions internationales, émissions massives de CO2, dérèglement climatique et pollution de l'air. Paradoxalement, la climatisation individuelle provoque un réchauffement collectif qu'individuellement tout le monde dénonce... Cette schizophrénie apparente est le résultat tangible des campagnes publicitaires et offres commerciales en faveur de la climatisation.

    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique